11 novembre 2006

MYCOSES VAGINALES

Waou, en voilà deux mots qui font peur ! Il suffit qu'on les prononce pour que ça nous démange à l'entre-jambes. C'est même devenu une arme redoutable pour faire craquer ma meilleure amie... Mais aujourd'hui, ce n'est pas moi qui suis au clavier... J'ai prêté la souris à mon amie Myriam, expatriée au Canada pour cause d'énamourachement de chum. Myriam n'a pas de blog mais elle a quand même envie de partager avec vous ses trucs au naturel sur un mal qu'elle connaît bien et qu'à vrai dire, on connaît toutes... Ma chérie, c'est à toi de jouer...
Je t'ai rajouté quelques sous-titres pour mettre en forme et des photos (non, non, pas mon "origine du monde" ;)


*********

Ça fait maintenant deux ans que se sont déclarées mes premières mycoses vaginales…une longue relation d’amour et de haine, de c’est-fini-je-te-quitte, tu-me-manques-je-reviens, les mycoses m’aiment, je les déteste, mais la force de mon esprit surpuissant ne parvient pas à les chasser. Qu’est ce qui se passe dans ces cas-là ? On s’ennerve. On se demande où est le problème, parce qu’à force de disparitions et réapparitions on a bien compris qu’elle viennent souvent dans les moments stratégiques, des périodes charnières, un peu déséquilibrantes…alors là, on la vit pleinement la relation entre la tête et le corps, on comprend qu’il y a quelque chose qu’on ne maîtrise pas mais qu’on pourrait maîtriser…c’est peut-être ça le plus énervant.

Je n’ai plus su vers quoi me tourner. Victime et actrice de mon propre corps. Réfléchissant à ma muqueuse. Mon vagin dans mon esprit, mon esprit dans mon vagin, le haut en bas, le bas sens dessus dessous.

Enervée contre moi, contre ma sensibilité, contre mes p’tites névroses, mais aussi en colère contre mon corps. Mais qu’est ce qu’il a, lui, encore ?

Qui est ce qui fait subir le plus de tort à l’autre ?

Comment ne pas faire la distinction entre corps et esprit, quand on sent que les deux sont en constant dialogue ? D’ailleurs est-ce vraiment un dialogue, ne forment-ils pas un seul et même « système » ?

Je m’emballe, je m’enflamme, mais j’ai l’impression que plus je me connais, moins je me connais…

Alors revenons à nos moutons, nos champignons devrais-je dire. Le seul moyen que j’ai trouvé pour apaiser mes angoisses d’être prise d’assaut par les déraillements de mon corps, c’est d’essayer de le comprendre. Le comprendre pour le trouver moins énervant. Pour ne pas lui en vouloir.

Les dernières crises mycosiennes se sont produites principalement quand j’étais au Canada, à Montréal. Il y a une culture, (une mode aussi) de soins au naturel un peu plus intense qu’en France. Alors j’ai pu accéder à des publications, principalement des fanzines au féminin, fanzines reliés à un féminisme très marqué.


C'est quoi au juste ?

Les mycoses sont des champignons naturellement présents dans la flore vaginale. Ils assurent l’équilibre du p.h de la muqueuse. Quand il y a mycoses, c’est qu’il y a prolifération de ce champignon, et donc déséquilibre du p.h de la flore.

Toutes sortes de facteurs peuvent provoquer ce déséquilibre. A mon sens, la première fois que ça arrive ça provient surtout de l’extérieur : une bactérie qui vient perturber le bon fonctionnement interne de la muqueuse. Piscine, relation sexuelle…ensuite, ça peut disparaître chez certaines femmes et revenir chez d’autres, parce que la flore a été déséquilibrée et qu’elle est plus vulnérable. Alors ce sont parfois d’autres facteurs qui peuvent entrer en compte. Stress, chocs, changements brusques dans notre vie, fatigues.


Des traitements ?

Le médecin, le pharmacien(ne) vous prescrive des ovules vaginaux, crèmes et lait en application locale antifongiques. C’est simple : ils tuent le champignon. Mais rappelez-vous : notre flore a besoin de ce champignon pour son bon équilibre ! Je ne conseille pas de bannir ces traitements, même si ils n’ont pas que du bon. Je n’ai pas encore réussi à m’en passer pour éliminer les mycoses. J’imagine que c’est faisable mais ça doit être long.

Ce qu’il faut, c’est aider la flore à se reconstituer.

- Le Yaourt : le grand allié de l’équilibre floral ! Mangez-en, et appliquez-vous en. Ça calme les démangeaisons, c’est même ce que j’ai expérimenté de plus efficace. Pour l’application, il existe des sortes de seringues sans aiguille qu’on peut trouver dans les magasins de soins au naturel, ou alors…couchée sur le dos, une serviette sous les fesses, à la petite cuillère ! C’est la culture bactérienne dans le yaourt qui est importante. Au Canada il existe des capsules de yaourt à insérer dans le vagin. Je n’en ai pas encore trouvé en France.

- L’ail. Je crois que l’ail est de toutes façons bon pour aider le corps à se défendre contre toutes les agressions bactériennes. Il est préférable de le consommer cru. On peut aussi se mettre une gousse d’ail dans le vagin, oui oui ! On la pique avec une fourchette, on la trempe dans l’huile d’olive si on a peur que ce soit trop agressif. Je l’ai fait mais pas assez souvent pour noter un effet. En tous cas ça ne fait pas de mal.


- A bannir dans l’alimentation : tout ce qui est sucré, la mycose adore le sucre. A bannir aussi : ce qui contient de la levure, de l’amidon…(en anglais, les mycoses se disent yeats infection, c’est à dire infections à levure)

Donc manger beaucoup de légumes, des noix, limiter les sucres lents… Je me fais souvent ce plat grec avec du yaourt, du concombre râpé, de l’ail, un filet d’huile d’olive. Je le mangeais sur du pain au levain. Miam.


Des recommandations ?

Sinon, très important :

- Rince ton maillot après la piscine et fais-le sécher à l’air libre

- Mets des sous-vêtements en coton

- Pas de douches vaginales

- Pas de vêtements serrés (genre jean moule-fesses)

- Lave-toi avec des produits de douche sans savon, à p.h. neutre, et si possible sans parfum (mais ça ne se trouve pas facilement).

- Traite le ou les partenaires sexuels avec une crème acheté à la pharmacie, parce qu’ils peuvent te re-contaminer (pour eux il n’y a pas de gêne, quelques petits points rouges qui disparaissent)


Voilà, j’espère que ces conseils (et coups de gueule) pourront éclaircir certaines femmes… n’hésitez pas à me contacter si vous voulez des précisions ou si j’ai dit une énormité complètement fausse, parce qu’après tout je ne suis qu’une amatrice qui n’a jamais été forte en bio-chimie.


Myriam,
mym.prevost@laposte.net

21 Comments:

Anonymous poésie said...

J'ajoute : mettre chaque jour 2 ou trois gouttes d'huile essentielle de lavande sur un protège slip ou carrément sur le slip propre que l'on enfile chaque matin. Très efficace ! et en plus, en sent bon de...partout !

12/11/06 08:33  
Blogger La griotte said...

C'est pas trop agressif les HE pour les muqueuses Poésie ? :)
Moi, j'ai remarqué que depuis que j'utilise la Mooncup, je suis beaucoup moins sujette aux mycoses que lorsque j'utilisais les protections hygiéniques traditionnelles.

12/11/06 11:27  
Anonymous Ju said...

Moon Cup, Diva Cup ? La première fois que j'ai eu des mycoses, je venais de commencer l'utilisation de cette coucoupe... Fait que je me suis demandée si un champignon ne s'y serait pas glissé par manque d'hygiène... Enfin on ne pas pas savoir !

Bon j'ai un gros conseil important à donner à toutes les mycosées. Même si certains médecins sont des gros méchants pro-anti-biotiques, allez voir quand même un Gynéco si ça vous gratte ou pique dans la culotte. J'en ai consulter un récemment pour des conseils sur champignons, et j'ai découvert que j'avais en fait attrapé une ITS, la Clamydia, sale bactérie qui peut rendre les femmes infertiles. ELle peut se manifester par des pertes et picotements que l'on attribue parfois à tord à des champis.
Niaisez pas avec ça, comme on dit au Québéc.

13/11/06 00:33  
Anonymous poésie said...

Avec la lavande tu ne risques rien (lu dans un de mes grimoires mais trop mal fichue ce matin pour rechercher). De plus, c'est sur le linge, pas directement sur les muqueuses.

13/11/06 09:18  
Anonymous Bulle said...

bonjour à toutes ET TOUS,
l'ail dans le vagin... avec beaucoup de modération les filles, personnellement, non ! (note : au Maroc, pour, ou plutôt contre, les vers les mamans se servent de
l'ail enduit d'huile par voie rectale) et nous connaissons les bienfaits de l'ail depuis des siècles comme allié de l'homme. Bref, pour le sujet qui nous anime je vous conseillerai d'oublier bien entendu toute douche vaginale, 'quand tout va
bien' et en cas de problème de vous laver avec une décoction de sauge ou encore une injection d'une décoction de romarin et de thym (une poignée pour 2l)...
Les huiles essentielle, là aussi je mets un bémol... attention.
de toute façon si un problème persiste au niveau de la culotte ou d'ailleurs... ne poursuivez jamais un remède si naturel soit-il au delà de 3 semaines et allez
consulter un gynéco si votre petit problème féminin se situe au delà de petites pertes gratouillantes...

15/11/06 22:02  
Anonymous Aventurine said...

Je vous conseille l'extrait de pépin de pamplemousse (20 gouttes dans un peu d'eau à avaler trois fois par jour). Ce traitement a été pour moi radical.

17/11/06 20:38  
Blogger Emilie said...

je me retrouve parfaitement dans la description du début de l'article... pour ma part ça fait 4 ans que ca dure, en gros tous les 1 à 2 mois, super la vie de couple...

pour les traitement, les ovules franchement ça n'as jamais été très efficace chez moi. ça traitait sur le coup, et ça revenait le mois suivant...
j'ai commencé il y a quelques semaines un traitement homéopathique, mais c'est trop tot pour voir une amélioration. si ça marche je vous tiendrais au courant.
j'ai aussi testé les "probiotiques" (c'est le contraire des antibiotiques en fait: c'est des gellules contenant des bactéries naturellement présentes dans la flore vaginale, afin de restaurer cette flore justement. j'ai fini le traitement y a une semaine, et les démangeaisons sont déjà de retour :( je ferai peut etre une autre cure bientot...
sinon je pense aussi tester l'extrait de pépin de pamplemousse, affaire à suivre.
sinon, un p'tit truc important, soyez très vigilantes si vous devez prendre des antibiotiques (genre pour une infection urinaire, je cumule souvent les 2...): en tuant les bactéries, qui aiment les milieux basiques, on favorise les mycoses, qui aiment les milieux acides... alors précisez toujours à votre médecin si vous avez tendance à faire des mycoses...
voili, désolée pour le message un peu long, j'ai tjrs plein de choses à dire quand il s'agit de ce sujet...

23/11/06 15:13  
Blogger La griotte said...

Merci pour vos témoignages !

23/11/06 18:47  
Anonymous Anonyme said...

pour moi c'est toujours la même chose, ca me gratte et mon gynéco dit que ca ira
g rendez vous avec lui demain pour une ultime visite, et bon, je vérai bien!

15/10/07 18:13  
Anonymous Anonyme said...

Pour moi meme, c'est recidive permanente de champignons et ca me pourrit la vie!!!depuis trois traitements à base d ovules et rien que dale aucun effets ! ! !
ca me fait fait une sensation de gene en permanence et de petites brulures mais c vraiment handicapant, je ne sais plus quoi faire!!!
jevite de mettre des sous vetements trop irritant limite des fois culottes de grands meres et au niveau des rapports sexuelsje suis assez retissante à ce niveau car souvent ca m irrite encore plus et jai peur que ca mette mon couple enlair !heureusement dans mes malheures jai un chéri tres compréhensible et adorable qui me soutient mais c difficiles!!!
Je dois aller voir mon gynéco la semaine prochaine car yen a marre je vou stiendrez au courant si quelque chose de concret marche!!

29/11/07 11:35  
Anonymous Anonyme said...

Wouaw ! Ca fait vraiment plaisir de lire tous vos conseils et commentaires.
Pour ma part, j'ai essayé les traitements par voie vaginale, et ça n'a jamais vraiment fonctionné... J'ai essayé aussi le yahourt nature, mais sans succès non plus.
Je vais peut-être tenter l'homéopathie, même si je ne suis pas très réactive à ça. On va voir.
Allez, courage les filles.
Biz

11/2/08 22:19  
Anonymous Anonyme said...

bonjour, perso m'on gynéco m'a dit "arrêtez de vous nettoyer tous les jours dans les moindres recoins, quelque soit le savon qu vous utilisez. un jour sur deux suffit largement, la nature est bien faite" ça fesait un an que j'en avais 3 par mois, avec impossibilité de m'assoir, parties génitales très enflées et tout et tout... Et bien depuis, plus rien. J'ai egalement limité ma conso de sucre et fait un petit tour chez un sexologue, pour voir ce ke "l'amie-cause" avait à me dire.... car finalement, ça m'arrangeait de ne pas pouvoir avoir de rapports... à réflechir !

9/3/08 22:18  
Anonymous Anonyme said...

Salut à tous !
Pour l'aspect psychologique je suis 100 % d'accord :
J'ai toujours eu des histoires d'amour très courtes (2 semaines à 3 mois) et nombreuses. Toujours protégées.
Pas envie de me caser et j'assumais. Quelques mycoses de temps en temps sans cause autre que le port répétitif du string... donc hop ! on enfile un veux slip à mémé, on prend un ovule et ça se calme... et puis, comme par hasard ça tombe à pic pour se motiver à refuser un rencart avec son casse-croûte du moment sans culpabiliser... voir - parce que dans ces moments là, on est particulièrement susceptible - à changer de casse-croûte !
Depuis 6 mois que suis avec mon chéri, j'ai des hauts et des bas "je le garde, je ne le garde pas, il m'aime, il ne m'aime pas" mais je n'en parle pas : je garde ça pour moi... les mycoses parlent à ma place !
Quand je sens mon chéri plus (trop)demandeur d'attentions en tous genres : hop ! ça gratouille... Quand il me laisse un peu respirer (et me laisse l'oportunité de devenir celle qui demande) : plus rien... en fait, je crois que mon inconscient n'a rien trouvé de mieux pour réguler ma vie de couple de façon apparement légitime...analyses à l'appui car dernièrement, àprès 2 traitements différents contre les mycoses d'affilées et donc autres analyses, etc... il se trouve que mon intimité à porté son choix sur de l'eczema ce qui a poussé mon gyneco à chercher le pourquoi du comment du côté psycho!

A méditer !

21/7/08 22:10  
Anonymous Nouba said...

je crois bien etre dans le même cas.
donc si éventuellement il s'agit d'un problème affectif... que faut il faire ? parce que c'est bien chouette d'en avoir conscience ... mais quand même c'est très dérangeant !!

14/10/09 20:26  
Blogger alzemmouri said...

un truc radical contre les mycoses;mettre deux gouttes d'huile essentielle de tea tree dans un peu de savon ph neutre en toilette intime 3 fois par jour ,prendre comprimés pepin de pamplemousse et ail 3 fois par jour.
J'avais tout essayé auparavant et ça ;c'est magique

5/1/10 12:36  
Anonymous rauschy said...

une tite question : dans ton article, tu dis "limiter les sucres lents"... il ne s'agirait pas plutôt des "sucres rapides" ?

29/9/10 16:55  
Anonymous Anonyme said...

Quelques observations ... 6 ans de bonheur avec mimi la mycose ... j'ai commencé à 22 ans. Une fois par mois ... on oublie et puis elle revient ... toujours! en cas de crises je ne connaissais pas les techniques d'ail etc Si jamais vous n'en avez pas... moi j'ai ma technique partagée avec ma cousine. Le glaçon mit dans une poche congélation (pour éviter que ca coule) et vous l'appliquez (légère douleur de froid mais par rapport au reste ca n'a RIen A VOIR!!)Vous pouvez mettre un tissu entre si c'est trop froid mais c'est radical.
Il m'est également arrivée de mettre un tampon (même sans règle) pour éviter les écoulements. Ou mettre un ovule et mettre le tampon pour une meilleure efficacité (je ne sais pas si c'est recommandé mais dans les cas critiques c'est cool et ca évite les ecoulements de nuit)
Après j'ai deux serviettes de bain maintenant : une pour les cheveux et une pour le corps. (je me suis dit que le fait d'avoir des pellicules qui sont des champignons pouvait avoir une incidence), plus de string, culotte en coton... mais je crois que comme le disent certaines l'aspect psychologique est très important... il faut faire des cure de reconstitution de flore vaginale. (parce que au final, il est possible qu'un médecin généralise, en cas d'urgence, vous propose un traitement antibiotique, radical mais le problème des antibiotiques c est que ca réactive les mycoses ... cercle sans fin ! )
espérant que ces quelques conseils pourront permettre à certaines de mettre fin à ces "doux" désagréments ou à tout le moins d'en limiter les effets!

14/4/11 08:12  
Blogger la belette said...

La belette vous propose : des capsules de probiotiques à se mettre dans le vagin tous les jours puis espacer, tous les 2 jours, etc... Egalement probiotiques par voie orale, notre amie, notre allié, la bonne bactérie qui regénère notre flore intestinale ! OUI qui dit mycos vaginale dit : mycose intestinale. Nos intestins touches nos autres organes et par voie de migrations vont se promener ailleurs. Donc il faut traiter ses intestins avec des probiotiques, manger de l'ail (en capsule) c'est parfait et ne pas hésiter pour celle qui font partie des récurrentes à consommer de l'extrait de pépins de pamplemousse. De plus, je vous propose de faire "une dysbiose"intestinale fait en labo et non remboursé par la sécu. 105E aujourd'hui l'examen. Et sans oublier se laver avec de l'eau et... du bicarbonate de soude (et oui mesdames). Remède de grand-mères ! Après tout cela vous m'en direz des nouvelles.. Pour le régime alimentaire, certaines en ont beaucoup parlé et évidement c'est indispensable... Courage et à bas les mycoses.

22/8/11 17:58  
Anonymous Anonyme said...

J'ai choppé ce type de champignon aussi . Désagréable en tout point !
Après 2 traitements par ovule medicamenteuse, ca récidive ...
J'ai donc tester la fameuse gousse d'ail "in the vagina" . Ma foi l'effet se fait ressentir 15 minute après insertion ... Plus de demangeaisons , lèvres inférieures dégonflées ! On verra où ca me menera . Je compte en utiliser tout les soirs pour eviter d'éventuels désagréement pendant la journée .

NB : je l'ai inseré épluché

25/8/12 15:23  
Anonymous Anonyme said...

lail doit se noyer entierement dans le vagin ou alors a demi;en le mettant le soir es ke ca ressort le lendemain svp

20/8/16 13:05  
Anonymous Anonyme said...

Pas entièrement pour que tu puisses le faire sortir. Le mieux est de le mettre dans une petite gaze et de l'inserer, comme ça tu pourras le ressortir sans problème un peu comme un tampon. Mets de l'huile d'olive ou de l'huile de bourrache pour moins de tracas et plus d'efficacité.

29/9/16 04:16  

Enregistrer un commentaire

<< Home