27 février 2006

MON PREMIER SEITAN

Pour des raisons écologiques, j'ai décidé de manger moins, voire pas du tout, de viande.

On dit que pour produire une part de viande, il faut compter 7 parts de céréales. Plus exactement, un steak de boeuf, c'est 4kg de céréales, 4000L d'eau et 2dL de pétrole. De plus, l'élevage des animaux est responsable de pollutions diverses : des sols et des eaux par les pesticides utilisés pour les céréales de leur consommation, par les excréments porcins, pollution de l'atmosphère concourrant au réchauffement de la planète par les pets des bovins...
Enfin, ce n'est pas le fait que l'homme mange des animaux qui me dérange, c'est que l'homme maltraite les animaux pour manger de la viande, ou de la volaille évidemment. C'est pourquoi je vous encourage tous à ne consommer que des produits ou sous-produits animaux issus de l'agriculture biologique.

**********

Tout ça pourquoi ? Pour vous dire que j'ai réalisé mon 1er seitan !

Le seitan, dont le nom signifie "protéine" en japonais, constitue un bon substitut aux produits animaux, par son apport protéinique justement. Oh ça ne remplacera jamais une bavette ou une cuisse de poulet, ça n'en a ni le goût ni la consistance mais c'est une recette simple, très bon marché et originale qui ne choquera pas le palais des carnivores... ;)


Pour le seitan :
1 tasse de farine de gluten pour 1 tasse de liquide (1cs de sauce soja + 2cs d'huile d'olive + eau tiède)

Pour le bouillon :
2L d'eau + 1 oignon coupé en morceaux + 1 algue kombu + 3 cs de sauce soja + 2 gousses d'ail écrasées + thym, sarriette


Verser le liquide dans un saladier puis y jeter la farine de gluten. Laisser la farine absorber le liquide. Puis remuer avec une cuillère en bois avant de pétrir à la main pour former une boule élastique.
Préparer le bouillon. A ébullition, y déposer la boule de gluten. Baisser le feu. Laisser cuire environ 1h. Réserver le bouillon, il servira à conserver le seitan quelques jours au réfrigérateur.


Le soir-même, j'en ai découpé de fines tranches pour les poêler. Mon copain a adoré, moi j'aime ça mais sans en faire de folies. Je lui reproche sa consistance un peu caoutchouteuse. Inutile d'en prévoir beaucoup, c'est très nourrissant. On peut aussi en couper des morceaux pour faire une blanquette, des brochettes...

**********

Le sachet de farine de gluten (disponible en biocoop) comprend une notice de préparation du seitan. Mais c'est sur Internet que j'ai trouvé une multitude de recettes et de conseils pour le préparer.

Ma cuisine vegetarienne gourmande
Dietobio
Le seitan maison d'Hooly
Le seitan aux épices d'Hooly
Wikipédia


17 Comments:

Anonymous Loone said...

Ah tiens, ça fait déjà un petit moment que j'ai largement réduit ma consommation de viande (et de toute façon ni oeufs ni viande de batterie. Un des avantages de la campagne! ^^ ) mais je n'arrive pas à franchir complétement le pas... Bravo, en tout cas :)

28/2/06 10:29  
Anonymous Pescalune said...

Sans être une grande consommatrice de viande, c'est vrai que je ne pourrai quand même pas m'en passer complètement ... et je ne parle pas du poisson, là c'est carrément impossible :o))

Mais je goûterai bien ce Seitan - j'aime bien découvrir des saveurs inconnues :o)

28/2/06 11:25  
Anonymous poésie said...

Je respecte ma cocotte, mais honnêtement ça me tente moins qu'une tite cuisse de poulet bien dorée...

28/2/06 17:41  
Blogger La griotte said...

Je crois qu'il ne faut pas devenir végétarien ou même pesco-végétarien à contre-coeur, pour ne pas brusquer notre corps et ses envies. Mais réduire, c'est vrai que c'est important pour l'environnement, les animaux et la santé. On franchit le pas quand on a envie de le franchir. Et pour ceux qui n'en n'ont pas envie, l'agriculture biologique offre une bonne alternative aux élevages taditionnels, sources de trop de maux.

M'a bien fait rire ton commentaire Poésie !

28/2/06 18:03  
Anonymous Loone said...

c'est vrai que si déjà les gens prenaient conscience qu'on a pas besoin de viande à chaque repas, on ferait un grand pas. Ce week end j'ai prévu un repas végétarien pour ma famille qui mange pas mal de viande. J'espère que ca leur donnera envie de renouveller l'expèrience souvent :) d'ailleurs je suis à la recherche d'une idée d'entrée.
En tout cas bravo pour ton blog miss griotte. je le trouve complet, joli et super agréable à lire.

28/2/06 18:53  
Blogger La griotte said...

Merci pour tes compliments Loone :)
En entrée, mon grand truc ces derniers temps, c'est la salade carottes/pommes/céleri-rave (je fais des lamelles des trois légumes à l'économe).

28/2/06 19:54  
Anonymous lullaby said...

mmmmm... j'adore le seitan!
Jusqu'à présent je n'ai gouté que celui tout prêt, mais j'ai justement acheté du gluten pour me lancer....

28/2/06 21:03  
Anonymous mamansursaplanete said...

J'ai préparé du seitan selon la recette de Garance Leureux. C'était bon mais assez caoutchouteux. Pourtant, le seitan tout prêt que je "tâte" au rayon frais de la coopérative semble beaucoup plus souple. L'as-tu déjà goûté à titre comparatif ? (je suis chaque fois tentée d'en acheter pour me faire une idée mais le prix est si élevé que j'ai abandonné l'idée). Bizz

1/3/06 01:39  
Anonymous Anonyme said...

Bonne idée des lamelles de légumes à l'économe....je trouve ça ch.... de râper les carottes, t'as pas idée !

Je vaist tester la méthode pour les crudités. Biz

1/3/06 07:35  
Blogger La griotte said...

Coucou Lullaby, tu vas voir, c'est super simple à préparer.

Chère MSSP, j'ai commencé par acheter du seitan déjà prêt à la biocoop. Je crois que son goût doit beaucoup à la sauce qu'ils mettent avec mais je le trouve effectivement plus "tendre".

Anonyme... (mais peut-être pas si anonyme que ça). Les lamelles à l'économe, c'est encore un truc que je tiens de ma maman. Par contre, c'est un peu plus difficile avec le céleri-rave. ;)

1/3/06 10:23  
Blogger Dorian said...

Bon ben même si je suis et resterai un carnassier... ta petite recette m'interroge et comme je dois passer bientôt à ma biocop préférée j'irai prendre ce qu'il faut et je tenterai l'expérience pour la peine!!!

1/3/06 23:53  
Blogger La griotte said...

Cela me fait plaisir d'avoir suscité ta curiosité Doriann... Et même si j'ai décidé de ne plus manger de viande, je bavais devant ta recette de ragoût de boeuf à la japonaise cet après-midi !

2/3/06 00:07  
Anonymous Kinoui said...

Chouette ! Je n'ai pas encore lu l'article mais je suis bien contente de le voir !
J'hésite à acheter le seitan, il a une sale tête je trouve. Je vais donc lire ce que tu en dis !

8/3/06 17:26  
Blogger La griotte said...

:D
Même quand c'est moi qui le fait, il a une sale tête !! Mais on peut en faire un truc esthétique quand on le découpe ;)

8/3/06 21:37  
Anonymous Anonyme said...

coucou, j'ai eu ma période seitan moi aussi, beaucoup moins maintenant car j'en veux à ces blés ( en bio c'est pareil ) qui, pour des raisons de rendement, sont devenus trop riches en gluten et donc de moins en moins assimilables à la longue (d'où de plus en plus de personnes intolérantes au gluten)bon, passons...
j'ai voulu essayer de le faire moi-même de A à Z :
( source http://www.lesensdenosvies.org/forum/viewtopic.php?p=4511 )
...la poudre est d’ailleurs assez chère, car elle est le résultat d’un long lavage de la farine, pour en éliminer l’amidon, puis du séchage du gluten obtenu.
Il est très instructif de faire soi-même, au moins une fois, son gluten, en « lavant » une pâte faite avec de la farine de blé ( voir ci-après ). L’extraction du gluten, à partir de la farine de blé, permet de constater que le gluten obtenu, une fois cuisiné, est bien meilleur que celui fait avec de la poudre, car moins "mastoc" mais :
- c’est long, et cela nécessite beaucoup d’eau, difficilement récupérable, à moins de l’utiliser comme eau de mouillage pour la fabrication maison du pain, ou de la donner aux cochons si l’on en possède…Pour 1 kg de farine de blé tendre, on obtient environ 200 g de gluten... ( selon les farines ). En Chine, depuis des siècles, le gluten sert à imiter la viande dans des plats végétariens qui peuvent être très sophistiqués, mais il est réservé à des repas exceptionnels : inutile donc, de se surcharger tous les jours l’estomac avec du gluten sensé remplacer les mauvaises habitudes carnivores…

SEITAN FAIT MAISON :

Ingrédients :
pour obtenir environ 200 g de gluten frais…
1 kg de farine T. 80 ou de T.110
1/2 litre d’eau
prévoir : une passoire très fine ou/et un linge fin

Versez la farine dans un saladier, mouillez avec l'eau, et faites une pâte toute simple, mais bien pétrie quand même.
Prenez une passoire, mettez un linge très fin dessus, et posez la pâte dedans. Ensuite, dans l'évier, faites couler un filet d'eau du robinet, de façon à laver cette pâte : continuez tant que l'eau n'est pas transparente… Au début, à cause de l'amidon contenu dans la farine, elle est très blanchâtre, et peu à peu la pâte va se dissoudre, et se réduire jusqu'à l'obtention d'une boule spongieuse qui tient dans un bol, c'est le gluten ( la poudre de gluten qu'on trouve dans le commerce est cette matière spongieuse séchée et réduite en poudre ).
Il faut compter environ une demi-heure de lavage, en touillant continuellement la pâte...

10/6/06 15:52  
Anonymous cerise said...

coucou la griotte la recette précédente c'est cerise aussi ! erreur de manip...
zut je ne voulais pas être anonyme moi :-(

10/6/06 15:57  
Blogger La griotte said...

Hé hé, merci Cerise (ça aurait été effectivement bête que tu ne t'identifies pas ;)!
Je me souviens avoir consulté cette recette avant de m'y coller mais c'est vrai que j'ai finalement opté pour la facilité. Au vu de ton témoignage, je serais tentée de préparer mon gluten. La dépense d'eau me freine un peu tout de même...

10/6/06 19:25  

Enregistrer un commentaire

<< Home